Le blog d'une veggie trentenaire

Tout ce qui m'intéresse, me fait rire, m'agace : les gens, le végétarisme, le bio, les animaux, l'humour, la culture générale un peu aussi. Bref la vie !

12 mai 2008

La mode et moi

Lorsque j'étais enfant, je devais souvent m'habiller avec les "restes" de mes cousins-cousines. Et forcément, ce n'était pas facile de recycler le pull porté par ma cousine 2 ans plus tôt, qui elle-même tenait ce pull de son frère (de 3 ans son ainé) etc etc.
Le temps que les vêtements parviennent jusqu'à moi, la mode avait bien changé, et je rechignais souvent à porter ces tenues d'une autre époque, en pleurnichant "mais je vais être ridicule à l'école, personne ne porte des trucs pareils".
Et à mes plaintes, ma mère apportait souvent la même réponse : "mais justement, tu vas lancer une mode". Autant vous avouer tout de suite que cela ne s'est jamais produit.
J'ai donc grandi avec l'idée que la mode est cet effet que je ne peux pas produire : arborer un look improbable et ridicule, mais avec tellement de classe que les autres s'empressent de reproduire ce look (avec nettement moins de classe, bien entendu).
La mode, je ne la lance pas, je me contente de la suivre, de loin, à condition qu'elle me paraisse abordable. Eh oui, le temps n'arrange pas les choses : ce qui est classe, branché, un peu fou mais tellement innovant sur un magnifique mannequin blond d'1m80 est toujours, sur moi, au mieux pas mal, en général banal, et parfois franchement hilarant (il m'est déjà arrivé de rire toute seule dans une cabine d'essayage).
De toute facon, ca doit être bien trop fatiguant de lancer la mode : Trouver des fringues que personne n'a envie de mettre, les porter en affrontant les premiers regards sceptiques, et dès que la mode est lancée, les abandonner au fond de l'armoire et chercher encore un nouveau look surprenant (au risque de se planter parfois et d'avoir l'air vraiment très ridicule).
Finalement, ma situation me plaît : je peux choisir les tenues et accessoires de mode qui me plaisent après avoir laissé quelques cobayes les tester pour moi, et surtout je ne suis plus obligée de porter les vêtements usés de mes cousines.

Texte écrit pour le concours du boudoir en Collaboration avec SABRINA.

Posté par veggielaeti à 08:00 - Tout et rien - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Je me reconnais pour les vêtements d'enfant!

    J'ai bien reçu ton mail! et merci beaucoup de ta participation

    Posté par gazelle, 12 mai 2008 à 20:02
  • "mais justement, tu vas lancer une mode" => Mais elles disent toutes la même chose les mamans lassées de nos jérémiades, ou quoi ?
    Et surtout, dira-t-on la même chose à nos filles, dans quelques années ?

    Posté par Boo, 01 juin 2008 à 23:22

Poster un commentaire